Les boîtes de ma femme – Eun Hee-Kyung

les boites de ma femme

Quatrième de couverture

Un homme découvre les souvenirs et petits objets personnels que sa femme a enfermés dans les boîtes, et doit admettre avec stupéfaction qu’il ignorait presque tout d’elle. Un autre s’aperçoit avec la même stupeur que son épouse tient un journal intime à l’insu de sa famille. Un troisième perd son amour à cause d’un impondérable malentendu.
C’est la vie en stress plutôt qu’en strass, dans la Corée américanisée de Séoul, que nous fait découvrir Eun Hee-kyung.
Ces cinq récits constituent une chronique de mœurs d’une rare perspicacité psychologique, à la fois cruelle et non dépourvue d’humour. Lire la suite

Epouses et conbubines – Su Tong

téléchargement (1)

Quatrième de couverture

La Chine du Nord, dans les années 20. Songlian, belle étudiante de dix-neuf ans dont la famille est ruinée, accepte de devenir la quatrième épouse du riche Chen Zuoqian.
Dans le huis-clos de sa nouvelle demeure, une seule loi, la séduction : la favorite de la nuit régente, le jour, la vie de la maison. Songlian, l’indépendante, sera-t-elle victime ou complice du système féodal qui commande en ces lieux ?

Passion, possession, et pouvoir colorent de feu et de sang ce ballet de charmes, où les quatre épouses et concubines se livrent une danse à mort pour le plaisir du maître.

Mon avis

Engagée dans le challenge Auteurs et nationalités sur Livraddict, je me suis lancée à l’assaut de la littérature chinoise !
Lancée est en fait un bien grand mot puisque j’ai choisi un très court roman, d’à peine 125 pages… Heureusement, suis-je au regret de dire, puisque le style aérien et poétique de l’auteur ne pas m’a pas vraiment transportée…

Epouses et concubines retrace le destin d’une jeune fille qui, au lendemain du décès de son père, se voit contrainte d’accepter de devenir la quatrième épouse d’un riche seigneur. Bien loin de la vie dont elle rêvait, Songlian doit désormais apprendre à composer avec trois autres femmes au statut supérieur au sien, à partager son époux avec elles et à se conformer aux codes et usages de la Chine des années 1920.

Comme à mon habitude, c’est avec plaisir que j’ai découvert les aspects culturels et historiques d’un pays qui m’était inconnu mais, en raison des nombreux non-dits et suggestions, l’histoire m’a semblé bien trop peu rythmée eu égard aux passions déchaînant les personnages. Si rebondissements il y a bien, ceux-ci se retrouvent presque totalement éclipsés et ne révèlent pas suffisamment – à mon goût du moins, l’ampleur de la tragédie qui touche l’héroïne.

Une découverte donc, pas désagréable mais loin de m’avoir séduite. Il n’est pas dit que je m’embarquerai de sitôt dans un autre roman chinois mais si vous avez des suggestions, je suis tout ouïe !

L’attentat – Yasmina Khadra

L'attentat

Quatrième de couverture

Dans un restaurant bondé de Tel-Aviv, une femme fait exploser la bombe qu’elle dissimulait sous sa robe de grossesse. Toute la journée, le docteur Amine, Israëlien d’origine arabe, opère à la chaîne les innombrables victimes de cet attentat atroce. Au milieu de la nuit, on le rappelle d’urgence à l’hôpital pour lui apprendre sans ménagement que la kamikaze est sa propre femme.

Il fallait l’audace rare de Yasmina Khadra pour oser aborder un tel sujet. Dans ce roman extraordinaire, on retrouve toute la générosité d’un écrivain qui n’en finit pas d’étonner par son imaginaire et son humanisme. Lire la suite

La tectonique des plaques – Margaux Motin

la_tectonique_des_plaques

Quatrième de couverture

« Tout est sur le point de changer
et rien ne pourra arrêter ça.
C’est la nature,
c’est la tectonique des plaques. »

Being Human, saison 1, épisode 1.

Mon avis

B*te, conn*sse, p*te, couil*es, c*l, pét*sse : bienvenue dans l’univers ô combien poétique de Margaux Motin ! Certain(e)s, maniant l’euphémisme mieux que moi, qualifieront peut-être son langage de « cru » mais pour la lectrice raffinée que je suis – mais si, je vous assure ! –, c’est tout simplement vulgaire.

Bon ok, ce ne sont bien évidemment pas quelques gros mots qui pourraient m’empêcher d’apprécier un livre… SI et seulement SI le propos s’avérait être intéressant et/ou drôle. Mais là, ce fut la douche froide. Je m’attendais, avec La tectonique des plaques, à entrer dans un univers plus ou moins ressemblant à celui de Diglee mais autant cette dernière m’avait amusée, autant je n’ai trouvé qu’ennui et platitude avec avec Margaux Motin : 200 pages qui ne m’ont pas fait rire du tout ; à peine ai-je esquissé un sourire à deux ou trois reprises…

Etant absolument nulle en dessin, mon avis ne vaudra pas grand-chose mais les illustrations sont mignonnes, les visages expressifs et la palette de couleurs utilisée apporte même un petit côté girly bien nécessaire pour compenser le langage de charretier de l’auteure ! Margaux Motin a de plus le souci du détail et s’est attachée à nous présenter une jolie collections de vêtements, de chaussures et d’accessoires (n’empêche, son petit sac rouge ressemble drôlement au mien !) mais j’ai malheureusement trouvé nombre d’anecdotes / de tranches de vie poussives et répétitives : bien souvent développées sur plusieurs planches, elles reproduisent des déclinaisons du même dessin avec une très légère variante. Du coup, l’ensemble manque grandement de rythme à mon goût. Margaux et ses psychodrames restant de plus au coeur de la BD, il va sans dire que les personnages secondaires manquent totalement de charisme, de présence et d’individualité.

Inutile que je précise que j’ai été très déçue par cette lecture, à ce stade vous l’avez deviné… Je suis bien consciente d’aller à contre-courant de la plupart des avis concernant cette BD mais j’assume ! Pas sûr du coup que je me lancerai dans J’aurais voulu être ethnologue et La théorie de la contorsion, les deux premiers tomes de la saga par lesquels j’aurais dû commencer si j’avais fait les choses dans le bon ordre !

Envie de découvrir une (autre) petite BD sympa ? 

Confessions d'une glitter addict

Ma grand-mère vous passe le bonjour – Fredrik Backman

Ma grand-mère vous passe le bonjour

Quatrième de couverture

Elsa a sept ans et elle est différente. Mamie a soixante-dix-sept ans et elle est timbrée. Du genre à flirter avec des policiers ou à déambuler toute nue sur son balcon munie d’un lanceur de paintball. Mais elle est aussi la seule amie d’Elsa. C’est dans les contes de sa grand-mère que la petite fille trouve du réconfort. Puis les histoires s’arrêtent brutalement. Elsa va alors faire son deuil en allant transmettre des lettres que la vieille dame a destinées à tous ceux auxquels elle a causé des soucis. Commence ainsi une incroyable aventure qui mène la fillette dans un monde rempli de vieilles mégères, d’alcooliques et de chiens de combat ; un monde qui, de jour en jour, lui en apprend un peu plus sur son aïeule peu ordinaire… Lire la suite

Alors voilà : les 1001 vies des Urgences – Baptiste Beaulieu

Alors voilà

Quatrième de couverture

Alors voilà le récit au quotidien d’un apprenti médecin qui joue des claquettes entre les différents services des Urgences avec ses co-internes. Là, pendant sept jours, il décrit à une patiente en stade terminal ce qui se passe sous les blouses et dans les couloirs. Pour la garder en vie le temps que son fils, bloqué dans un aéroport, puisse la rejoindre. Se nourrissant de situations bien réelles, vécues par lui ou par ses collègues, chirurgiens ou aides-soignants, Baptiste Beaulieu passe l’hôpital au scanner. Lire la suite

En censurant un roman d’amour iranien – Shahriar Mandanipour

En censurant un roman d'amour iranien

Quatrième de couverture

Téhéran, de nos jours. Comment un garçon et une fille peuvent-ils se rencontrer et vivre une histoire d’amour alors que la République islamique a instauré une rigoureuse séparation des sexes ? Comment publier un roman d’amour, alors que l’impitoyable censeur pourchasse la moindre allusion érotique ? Sara et Dara s’aiment par messages codés inscrits dans des livres empruntés à la bibliothèque, par téléphone ou par ordinateur interposé et au cours de promenades dans les rues en jouant à cache-cache avec les oppresseurs. Lire la suite

Coup de foudre au zoo – Zoë Barnes

Coup de foudre au zoo

Quatrième de couverture

Aujourd’hui, pour Cally, c’est définitivement une journée sans. Perdre son boulot, son mari, sa maison et réintégrer sa chambre d’adolescente en moins de 24 heures, c’est ce qu’on appelle un grand chelem – ou le cauchemar absolu ! Alors forcément, s’ensuit une grosse déprime… Mais, plutôt que de se lamenter sur son triste sort, Cally décide de reprendre sa vie en main. Plus facile à dire qu’à faire… elle va de situations cocasses en humiliations, de jobs minables en galères. Jusqu’à ce qu’elle franchisse l’enceinte d’un drôle de zoo, où collègues et pensionnaires vont l’aider à reprendre… du poil de la bête ! Lire la suite

Charlie et la chocolaterie – Roald Dahl

Charlie et la chocolaterie

Quatrième de couverture

Mr Willy Wonka est le plus incroyable inventeur de chocolat de tous le temps. Son usine, la chocolaterie Wonka, doit être un endroit vraiment magique !
L’extraordinaire histoire du jeune Charlie Bucket commence le jour où il gagne l’un des cinq tickets d’or permettant de visiter la mystérieuse fabrique du confiseur. Mais il est bien loin d’imaginer les folles aventures qui l’attendent… Lire la suite