Le tour du monde en quatre-vingts jours – Jules Verne

Le tour du monde en 80 jours

Quatrième de couverture

Phileas Fogg est un homme d’une ponctualité infaillible. Ce Londonien discret et fortuné a un emploi du temps immuable. On ne lui connaît qu’une occupation, le Reform-Club, et qu’un seul vice, le whist ! Ce portrait aurait pu en décourager plus d’un. Pas Jean Passe-Partout, son nouveau domestique français : enfin un maître sans histoire. Mais, le jour même où il l’engage, Fogg parie qu’il réalisera le tour du monde en quatre-vingts jours pour prouver la véracité des calculs du Morning Chronicle ! Rendez-vous est pris.Toute l’Angleterre se passionne pour les exploits de ce gentleman. L’inspecteur Fix aussi, mais pour d’autres raisons : vingt mille livres sterling viennent d’être dérobées à la Bank of England et la description du voleur correspond à celle de Phileas Fogg. Mais que ce soit en paquebot, en train, en yacht, en traîneau ou même à dos d’éléphant, notre duo fera tout pour revenir triomphant à Londres ! Lire la suite

Le challenge des 500 livres (Illimité)

Challenge 500 livres

Voici le dernier challenge auquel je participe, proposé par Whiteangel00

Le principe est tout simple, il suffit de lire les « 500 meilleurs livres choisis par les internautes » d’après un sondage organisé en 2008 par le site Culture Café.
L’avantage, c’est bien sûr de se lancer dans la lecture des fameux classiques-qu’on-se-dit-qu’il-faudrait-bien-lire-mais-qu’on-ne-lit-jamais même s’il est un peu surprenant de voir l’hétérogénéité des titres proposés ! Lire la suite

Le poison d’amour – Eric-Emmanuel Schmitt

Le poison d'amour

Quatrième de couverture

Quatre adolescentes de seize ans liées par un pacte d’amitié éternelle tiennent le journal de leur impatience, de leurs désirs, de leurs conquêtes et de leurs rêves. Comment éviter les désastres affectifs dont les couples parentaux donnent l’image quotidienne ? Hier encore des enfants, les voilà prises au piège de cette émotion bouleversante, l’amour, prêtes à entrer dans ce domaine mystérieux, cette folie qui peut les transformer en monstres. Lire la suite

A la découverte de l’Inde (Illimité)

A la découverte de l'Inde

Le moment est venu pour moi de vous faire connaitre le challenge de Darkness Turns Me On qui ne comporte aucune contrainte, si ce n’est celle de présenter des lectures en rapport avec l’Inde… Je me suis bien sûr inscrite dès que je l’ai découvert (disons que j’ai une certaine affection pour ce pays…) ; je suis d’ailleurs un peu jalouse car j’aurais aimé l’organiser moi-même ! Lire la suite

Les cinq conteurs de Bagdad – Fabien Vehlmann et Frantz Duchazeau

Les cinq conteurs de Bagdad

Quatrième de couverture

« Approchez donc. Je sais que vous êtes ici pour entendre une histoire. Une histoire que certains d’entre vous ont dit qu’elle était drôle, touchante, pleine de fureur…Tandis que d’autres vous ont assuré qu’elle ne valait pas grand chose. Qui croire alors ?… Vous avez bien fait de venir me voir. Je connais mieux que quiconque la terrible et édifiante histoire des Cinq Conteurs de Bagdad. Car j’étais l’un d’entre eux… Vous êtes prêt à entendre mon récit ?… Alors laissez-vous guider par ma parole. » Lire la suite

Le fabuleux destin d’une vache qui ne voulait pas finir en steak haché – David Safier

Le fabuleux destin d'une vache

Quatrième de couverture

Mis à part l’infidélité de son taureau, le bien nommé Champion, Lolle, une vache laitière, mène une vie tranquille dans un pré du nord de l’Allemagne. Jusqu’au jour où elle apprend de la gueule de Giacomo, un chat errant qu’elle a sauvé de la noyade, que le fermier a décidé de vendre le troupeau de bovins pour régler ses dettes.
Afin d’éviter de finir entre deux tranches de pain de hamburger, Lolle, maligne comme un singe, décide de s’enfuir avec ses congénères pour rejoindre le pays où les vaches sont sacrées, l’Inde ! Lire la suite

Le pays sans adultes – Ondine Khayat

Le pays sans adultes

 

Quatrième de couverture

J’ai onze ans, et je vis dans une famille complètement tordue. Heureusement qu’il y a mon frère Maxence. Lui, c’est mon manuel de savoir-survivre. Le soir, on ferme nos oreilles à double tour, pour ne plus entendre les cris de nos parents qui se disputent.
Croyez-moi sur parole, la vie, c’est pas pour les enfants.
Maxence a préféré partir au Pays sans Adultes. Moi, j’ai voulu le rejoindre, mais je me suis trompé de chemin. Avec mes nouveaux amis, Valentine et Hugo, on a beaucoup discuté et on s’est fait une promesse : quand on sera grands, on prendra tous les enfants malheureux dans nos filets, et on ne les relâchera que quand ils sauront vraiment nager. Promis, juré. Lire la suite